Les Controverses de Descartes mercredi 27 novembre 2019

Afin d’accompagner et de solliciter la réflexion sur les grands sujets qui préoccupent le monde de l’Éducation,  Le Centre International de Formation CI-FODEM, les Éditions Nathan, la Fondation SNCF et le Rectorat de Paris organisent et invitent les chercheurs et praticiens de terrain à confronter leurs avis au cours de débats contradictoires.

Dédiée aux professionnels de l’Éducation (enseignants, chercheurs, formateurs, éducateurs…) et placée sous le haut patronage et en présence de Jean-Michel BLANQUER, Ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, ces Controverses de Descartes auront pour thème :

« Pour une éducation durable »

Pour assister aux Controverses de Descartes, merci de vous inscrire ici

L’entrée est libre mais l’inscription est obligatoire

Au plaisir de vous accueillir au Grand Amphithéâtre de la Sorbonne

le mercredi 27 novembre 2019

de 14h00 à 18h00

au 47, rue des Écoles 75005 PARIS

PROGRAMME

14h00 – 14h15 : Introduction des Controverses de Descartes

Gilles PÉCOUTRecteur de l’académie de Paris

14h15 – 17h00 : « Pour une éducation durable »

Présidence : Alain BENTOLILA, Professeur de linguistique à l’université Paris-Descartes

Communications savantes et échanges entre chercheurs, experts et praticiens alterneront autour des quatre thèmes suivants :

Transmission : Cynthia FLEURY, Philosophe et psychanalyste, titulaire de la Chaire Humanités et Santé au Conservatoire National des Arts et Métiers

École maternelle : Pierre PÉROZ, Chercheur associé au Centre de recherches sur les Médiations, Université de Lorraine

Sciences : Yves QUÉRÉ, Membre de l’Académie des Sciences

Culture : Serge BOIMARE, Psychopédagogue

Quatre praticiens et formateurs questionneront les chercheurs.

Les questions suivantes animeront les Controverses :

1°) L’école maternelle est-elle une école à part entière ou une école entièrement à part ? Comment ouvrir l’appétit culturel et aiguiser la curiosité d’un jeune enfant, tout en lui faisant acquérir un vocabulaire plus riche et des structures syntaxiques plus complexes ?

2°) Faut-il considérer l’élève comme un « créateur de savoirs » ?

3°) Faut-il considérer le professeur comme le seul « possesseur de savoirs » ?

4°) Comment imaginer et enrichir une compatibilité culturelle entre école et maison ?

17h00 – 17h30 : Échanges avec le public 

17h30 – 18h00 : Conclusion des Controverses de Descartes

Jean-Michel BLANQUERMinistre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse